Malo Bandeau page artiste from Visuaal on Vimeo.

Malo

Malo Lacroix est un artiste visuel qui travaille comme réalisateur et performeur basé à Lyon. Artiste résident pour plusieurs structures et séries d’événements concentrés sur la musique, Malo développe sa propre esthétique en travaillant exclusivement à partir de ses propres captations et recherches.
Son goût pour le rendu fini, la matière non identifiable l’a amené à produire et collaborer avec des artiste et musicien de notoriété internationale tels que Murcof et Yves de Mey. En 2015, il rejoint aussi l’équipe de Positive Education à Saint Etienne en tant que référent visuel sur tout le festival. Ses expériences en Europe l’ont menés à opérer au Transient festival, la Machine du Moulin Rouge (Paris) avec Sonotown, Construct Re-Form aux côtés de Zadig, les soirées Haste au Transbordeur, Théâtre de la Renaissance, Mirage festival et Nuits Sonores (Lyon), Coded Matters à De Brake Grond (Amsterdam), un live avec Dasha Rush à Ohm, le Kitkatklub (Berlin), et l’Evo festival (Eboli),…

Issu d’un passé résolument tourné vers l’esthétique et le ressenti, il créé ses propres matières qui évoluent entre le figuratif issue de l’art classique et des formes abstraites où la matière elle-même se voit fragmentée en hybridant divers éléments tel que le verre, le corps, les métaux et les objets techniques tel que les moteurs. Les souvenirs, le personnage sont aussi des pièces importantes de son travail dans la mesure où il place ses éléments comme une trame semi narrative dans un contexte en résonance avec la musique. Utilisant artefact technologique et outil génératif en temps réel, Malo utilise multiples outils pour développer ses formes en traversant digital, film, miroir, structure, son propre corps, les médias afin de créer une expérience visuelle où forme, texture et imagerie se confonde à travers des jeux d’échelle et d’images figuratives chargée de sens.

——
Live Visual Performance

Le travail de Malo s’attache à développer multiples esthétiques visuelles lors de ses lives à travers ses propres matières filmées et génératives. Son imagerie existe aussi bien pour créer un contexte visuel que développer une résonance avec la source sonore. Utilisant pour cela un langage aussi bien audio réactif qu’instinctif, le rendu s’attache à créer des lieux, objets et matières peu identifiable. La lumière, le geste humain ou mécanique viennent ensuite créer le mouvement semant aussi bien le doute, l’émotion que le malaise. Son travail de captation vidéo lui permet donc de développer un univers visuel de A à Z utilisant objet, structure, moteur, danseur et qui sera chaque fois différent d’un live à un autre. Cette capacité d’adaptation et reformulation lui permet de passer aisément du figuratif à l’abstrait, de la forme fondamentale à la narration. Utilisant nouveau et ancien médiums, les séquences de Malo sont composées aussi bien en amont qu’en direct avec caméra, verre, métaux, multiples sources de lumière dont la LED. Les directions de ses rendus finaux concernent de vastes portions de styles musicaux. Permettant aussi bien une approche scénographique que purement esthétique à travers un travail de composition digitale et générative. Le rendu final s’avère être un film éphémère où multiples calques se fondent à travers texture sans nom, geste calculé, distorsion et paysage.

lire plus lire moins